Bibliothèque Juridique: LAGBD, La Grande Bibliothèque du Droit : La Grande Bibliothèque du Droit est une bibliothèque juridique en ligne, en accès libre et gratuit, créée par le Barreau de Paris.

Coordinateurs des relations avec le site humanitésnumériques.fr:


Consultation de l’oeuvre de Balzac: le projet eBalzac vise à développer et à promouvoir la recherche en humanités numériques portant sur l’œuvre d’Honoré de Balzac : La Comédie humaine, les œuvres de jeunesse, le théâtre, les Contes drolatiqueset les œuvres diverses. Il se décline en trois axes : L’édition électronique de l’œuvre de Balzac, l’étude génétique des différents états imprimés des textes balzaciens, l’étude de l’hypertexte balzacien. #litterature #Balzac


L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert: le projet ENCCRE: Librement accessible, l’Édition Numérique, Collaborative et CRitique de l’Encyclopédie (ENCCRE) met pour la première fois à disposition de tous les connaissances des chercheurs d’hier et d’aujourd’hui sur l’Encyclopédie, en s’appuyant sur un exemplaire original et complet de l’ouvrage, conservé à la Bibliothèque Mazarine, intégralement numérisé pour l’occasion. L’interface numérique dont nous avons doté l’édition vous permettra à la fois d’admirer la beauté de cet exemplaire, de redécouvrir le spectacle de ses 2 579 planches, d’y naviguer de façon intuitive et innovante, et d’y effectuer les recherches les plus variées, comme les plus pointues. #encyclopédie


La Loi en Ligne: Le projet Baudouin: Grâce au financement obtenu auprès de l’Agence Nationale de la Recherche, 20 047 décrets (le mot avant d’être attribué exclusivement aux actes du pouvoir exécutif fut employé pendant toute la période pour désigner les actes du pouvoir législatif) deviennent accessibles. « Nul n’est censé ignorer la loi » : la loi en Révolution en particulier puisque, pour les années 1789-1795, cette loi est désormais en libre-accès. On peut feuilleter la Collection Baudouin (mode image), rechercher par mot dans l’ensemble des décrets (mode texte) et prendre pour la première fois connaissance du premier droit de la France contemporaine dans sa globalité. #droit


Astronomie médiévale: Le Projet TAMAS: For centuries across Eurasia, astronomical tables were constructed, compiled and copied to meet a wide range of religious, ritualistic and political needs, to make calendars, to predict the future astrologically, to understand the natural world. Such tables circulated among cultures and were appropriated and transformed by a great diversity of actors. Thus, the numerical data conveyed in these tables provide rich evidence for ancient scientific practices. For example, in tables we can recover how complex, massive numerical computations were handled in the ancient world and thus contribute to the history of computational mathematics. Tables also reveal how astral phenomena were modelled and how reasoning and prediction were shaped. As written documents of a special type, falling between computation per se and data storage, astronomical tables expose epistemic writing practices in their layouts on the page and their combination into “sets” of tables. Created by complex computation with often-interlinked algorithms, circulating tables generally were adapted to new contexts and purposes rather than recomputed from scratch. Thus in addition to their individual contents, astronomical tables viewed more generally can provide unmatched sources for studying the transmission of computational know-how, writing technologies and layouts, theoretical models, and numerical parameters. With enhanced digital editorial and analytical tools, scholars will be able to chart previously unrecognized paths of circulation, to learn how large collections of tables were shaped, and to track the spread and appropriation of particular computational practices.


Base des Armoiries de France: Le projet ARMMA: Initié en 2014 par le Centre d’Etudes Supérieures de Civilisation Médiévale de Poitiers, le programme de recherche ARMMA (ARmorial Monumental du Moyen Âge) vise précisément à établir, sur le long terme, un recensement complet et une étude scientifique de toutes les figurations héraldiques monumentales médiévales (fin XIIe-début XVIe siècle), dans les limites de la France actuelle.


Bibliothèque en ligne: Le projet PERSAEUS: Since planning began in 1985, the Perseus Digital Library Project has explored what happens when libraries move online. Two decades later, as new forms of publication emerge and millions of books become digital, this question is more pressing than ever. Perseus is a practical experiment in which we explore possibilities and challenges of digital collections in a networked world. For the mission of Perseus and its current research, see here. Perseus maintains a web site that showcases collections and services developed as a part of our research efforts over the years. The code for the digital library system and many of the collections that we have developed are now available. For more information, please go here.


 Cartographie: Le projet CARTORIENT: Il vise à créer un atlas numérique interactif et une bibliothèque d’atlas anciens sur l’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizstan,

Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan), l’Asie occidentale (Iran, Afghanistan, Pakistan) et le Caucase (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Russie). Cette plateforme de production, publication et diffusion de cartes et d’études cartographiques, qui sera bilingue, prendra la forme d’un portail libre d’accès.


Linguistique des réseaux sociaux: Le projet IDÉO : Grâce à #Idéo2017, chacun pourra ainsi vérifier en ligne si un candidat emploie le mot « migrant » plutôt que « réfugié ». Ou si le terme de « nation » ou « immigration » revient régulièrement dans ses discours, et si oui, dans quel cadre. Et pour plus de clarté, #Idéo2017 proposera également des outils de visualisation des données. Le but est de faire ressortir facilement les thématiques, les champs lexicaux ou encore les thèmes forts des différents candidats par des graphiques ou des nuages de mots.


Histoire et Archives: Le projet GORDES (Groupe d’Observation et de Recherches sur les Documents Epistolaires du Seizième siècle), est un projet d’Histoire Moderne centré sur l’étude des premières guerres de religion en France, entre 1565 et 1576. Il  repose sur la mise en valeur des 31 tomes de la série « K » appartenant au fonds d’archives du Château de Chantilly. Cette série est composée de 7 018 lettres reçues par Bertrand-Raimbaud de Simiane, baron de Gordes, lieutenant général du roi en Dauphiné entre 1565 et 1578.


Les devises de France:  la base DEVISE est issue des recherches de thèse de Doctorat de Laurent Hablot, La devise, mise en signe du prince, mise en scène du pouvoir. Les devises et l’emblématique des princes en Europe à la fin du Moyen Age, soutenue en 2001 à l’Université de Poitiers sous la direction des professeurs Michel Pastoureau et Martin Aurell. Elle recense l’ensemble des devises répertoriées et étudiées à l’occasion de ce travail de recherche ainsi que les nombreuses informations ajoutées depuis plus de dix ans a ce corpus initial grâce à de nouvelles recherches et a de nombreuses et très fructueuses collaborations. Cette base à pour ambition de rassembler l’ensemble des données relatives aux devises européennes de la fin du Moyen Age et de la première Renaissance (1350-1550). Elle permet aux chercheurs qui le souhaitent de s’associer en qualité de contributeurs à cette initiative en signalant les nouvelles occurrences répertoriées, en complétant ou en corrigeant les notices en ligne


La sociabilité au XVIIIe siècle : Le projet DIGITENS a pour objectif la création d’une encyclopédie numérique de la sociabilité en Grande-Bretagne au siècle des Lumières à partir de laquelle il sera possible d’accéder à une anthologie historique de sources textuelles ou iconographiques. Par son caractère électronique et par sa pluridisciplinarité, il s’adresse à la communauté des chercheurs anglophones et francophones, mais aussi plus largement au grand public qui grâce aux modalités de sa mise en place et ensuite de sa consultation et de son utilisation sera amené à s’interroger sur une valeur essentielle des Lumières qui trouve diverses formes d’expression au XXIe siècle pouvant aller de la permanence d’espaces institutionnels de sociabilité à celle de denrées « sociables » comme le café ou le thé ou encore de pratiques de sociabilité comme l’amitié. Le croisement des approches, sociologique, philosophique, linguistique, historique et littéraire permettra la réalisation d’un produit innovant et évolutif unique à ce jour dans l’univers de la recherche.


La Bible au Moyen Âge: Le projet Biblehistoriale:  Nous construisons une base de données des manuscrits liés à la Bible historiale et à la Bible du XIIIe siècle. Ces deux textes en prose ont ensemble, et par « ensemble » il faut comprendre toutes les versions, permutations et augmentations possibles, été reçus comme la Bible « en français » mais également comme la Bible française pendant plus de deux siècles si l’on songe que les versions imprimées de la Bible Historiée de Jean de Rély jusqu’en 1550 sont des éditions de celle de Guyart-des-Moulins. Notre projet vise à compléter et à augmenter les catalogues en profitant des capacités analytiques non hiérarchiques que l’informatique apporte à l’étude des grands corpus, et en permettant à l’utilisateur de personnaliser l’édition de données. Nous portons un intérêt particulier au rassemblement modulaire des Bibles françaises au moyen âge à partir des sources multiples pour la traduction aussi bien que pour les gloses. L’utilisateur aura l’occasion de parcourir et de comparer les profils des manuscrits selon des critères divers (la description matérielle, le contenu, les enluminures, etc.), de faire une recherche classée, de visualiser et d’annoter des livres « virtuels » et de générer des tableurs, des tables et des cartes pour poursuivre des recherches approfondies.


Vocabulaire spécialisé multilingue : le projet DicAT (réalisé avec isilex) présente en parallèle les techniques agricoles traditionnelles en quatre langues : le français, l’anglais, le chinois et le japonais. Commencé en 2009, ce dictionnaire est le fruit de l’expertise et des recherches menées par des universitaires et des chercheurs : Yoshio Abe, Cozette Griffin-Kremer, Guoqiang Li, Perrine Mane, François Sigaut, Eric Trombert, Charlotte von Verschuer. Il est enrichi par une bibliographie scientifique et par de nombreuses illustrations afin de mettre en valeur les spécificités relatives à chaque culture.

La présentation des mots a pour originalité de suivre une organisation thématique. La recherche se fait au choix par mot ou par catégorie. Le dictionnaire compte à ce jour les fichiers thématiques suivants: Céréales, Morphologie des plantes, Labour, Semis, Systèmes de champs, Fertilisation, Contrôle de l’eau, Moisson, Egrenage-décorticage, Fruits et légumes, Horticulture, soit plus de 1600 entrées. Ce travail doit être complété par les termes en relation avec l’élevage, la viticulture et la pisciculture.


Les Sceaux du patrimoine français : le projet Sigilla: Initié en 2013 par le Centre d’Etudes Supérieures de Civilisation Médiévale de Poitiers, le programme SIGILLA (base de données des sceaux conservés en France) est un projet de fédération et de promotion des collections de sceaux des institutions de conservation françaises (archives, musées, bibliothèques, collections particulières). Partant du constat de la multiplication des mises en ligne de sceaux par les centres d’archives, entraînant une certaine dispersion des méthodes et de l’information, le CESCM s’est proposé de rassembler les énergies dans le cadre d’un Consortium associant plusieurs laboratoires de recherches (CRULH de Nancy, CRAHAM de Caen, IRHT) au Service interministériel des Archives de France et aux Archives nationales.


Réseau Usages Des Patrimoines Numérisés: il s’agit d’un programme scientifique interdisciplinaire et interinstitutionnel qui met en réseau des projets autour d’un axe commun de réflexion : les usages des patrimoines numérisés: https://udpn.fr.
Issu de l’observation du vaste mouvement de numérisation du patrimoine et des contenus culturels, le réseau UDPN se donne pour tâche d’étudier et de concevoir les usages des patrimoines numérisés et d’envisager les évolutions engendrées par la numérisation dans les pratiques et les représentations.


CMS/BDD Lexicographique XML: IsilexLite (fork Isilex 2014) est un CMS lexicographique XML/TEI distribué en licence GPL v.3.  Créer et gérer une collection sur le Web, éditer des données que certains utilisateurs peuvent valider, modifier, exporter en PDF ou en Word, ajouter un corpus en ligne interrogeable avec un puissant moteur de recherches, annoter automatiquement ce corpus avec les données issues de la base encyclopédique. Avec IsilexLite, vous pouvez gérer de grosses collections documentaires XML; gérer votre CSS en ligne; héberger vos données sur n’importe quelle machine; uploader des images et les lier à vos données; corriger, valider vos fiches et votre corpus – et le tout dans votre propre site Web bilingue.


Consultation de l’oeuvre de Zola: La vie et l’œuvre d’Émile Zola ont généré un nombre considérable d’archives de tous types, dispersées dans différents centres de recherche ou de documentation. Le centre Zola (Institut des textes et Manuscrits Modernes, CNRS, Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3) a donc pour ambition de réunir ces archives zoliennes en un seul lien.


 Littérature et Humanités numériques: Les projets de l’Observatoire de la Vie Littéraire (OBVIL)


Journal of DATA MINING: JDMDH publishes relevant data analysis with human-produced dataset. The publication is as precise and comprehensive as possible. To this aim, the publication includes: a manuscript containing the detailed description of the published data analysis, of its bibliography, along with commented examples and a failure case analysis; reproducible experiments. Digital Humanities is a convergence of humanities fields (linguistic, history, psychology…) using data archives, processing and interaction. Data mining is an interdisciplinary subfield of computer science, involving the methods at the intersection of artificial intelligence, machine learning and database systems.


Automatic Topic Modeling: Lexichamp est un outil de détection automatique de réseaux sémantiques à l’intérieur d’un texte. Il est possible de le tester en ligne pour visualiser graphiquement les collections lexicales qu’il publie au format graphML.  Greimas suppose qu’il existe une forme de cohérence interne de la sémantique qui cristallise proprement autour de noyaux lexicaux, de mots « lourds » comme il y a des molécules lourdes, dans le texte, capables de souder des « nuages » de mots dont le répertoire « fait sens », « fait le sens » en quelque sorte. Ces isotopies sont les constituants moléculaires du sens de tout texte. Le logiciel lexichamp (http://lexichamp.isilex.fr) déteste automatiquement les isotopes lexicaux. L’interface est simple, mais ce qui est intéressant dans cet objet, c’est la ressource française qui est derrière: nous avons calculé les proximités statistiques à partir de tous les textes français depuis la Renaissance et isolé, grâce à des modèles statistiques et probabilistes, les « couples » lexicaux qui avaient l’air d’être sémantiquement liés. Cette ressource permet de créer des liens par exemple entre « homme » et « femme » ou entre « chat » et « chien » alors qu’aucun dictionnaire humain n’établit de relation de synonymie entre ces mots.En appliquant cet outil sur des textes plus ou moins longs, on fait surgir de vraies relations sémantiques fondées non pas sur le pifomètre mais sur la légitime détection de modèles répétés et attestés.


Traces communicationnelles persistantes: Le projet ENEID : La persistance des données numériques, après le décès des usagers, soulève aujourd’hui un certain nombre de questions. Que deviennent les données identitaires des usagers après leur décès ? S’en préoccupent-ils de leur vivant ? Comment sont-elles gérées par les proches ? Comment les acteurs du web, tels que Google ou Facebook, y font-ils face ? Compte tenu de la dimension genrée des pratiques numériques et des pratiques liées à la mort, nous souhaitons interroger la manière dont le genre structure ces phénomènes. Comment le genre du défunt et de ceux qui lui rendent hommage intervient dans les usages mémoriaux et dans la construction des identités post mortem ? La multiplication des applications numériques dédiées à la mémoire ainsi que l’usage massif des réseaux socionumériques (Rsn) – corrélés au vieillissement de la population utilisatrice du web –, laissent à penser que ces questions prendront une importance croissante ces prochaines années.


Version de l’édition princeps de la Glose (Strasbourg 1480), plus proche du texte du 13e siècle que la Bible de Guttenberg. Glossae-R procure, à partir du texte de la Bible glosée de 1480, une version inédite de la Bible latine, représentative du texte en circulation à la fin du Moyen Âge, dit texte « parisien » ou « universitaire », plus proche des versions manuscrites ΩSJ que la Bible à 42 lignes de Guttenberg, antérieur aux éditions Estienne du 16e siècle et à la standardisation de la Vulgate Sixto- Clémentine (1592-1594). Notre édition intègre les préfaces médiévales et hiéronymiennes courantes ainsi que les passages deutéro-canoniques exclus par les éditions modernes du texte de la Vulgate. Un apparat critique du texte biblique relève systématiquement les écarts de cette version par rapport au texte hiéronymien restitué par l’édition critique de la Vulgate (ed. Weber, Stuttgart 1994 dite Vulgata minor). Ponctuellement, sous forme de sondages identifiables par double apparat positif et négatif, les leçons des principaux témoins de la version médiévale tardive (Ω, bible à 42 lignes, etc.) sont signalées.