Le projet BOISSY (CAHIER / ENEL / LICORN)

Le projet BOISSY consiste à numériser les pièces de théâtre de Louis de Boissy (1694-1758) selon les recommendations de la Text Encoding Initiative. Le projet a été labélisé par le Consortium CAHIER du TGIR Huma-Num.

 

En s’inspirant des méthodes de la lexicographie et de la linguistique de corpus et en s’appuyant sur les possibilités offertes par la TEI, le projet Boissy cherche à contribuer à la réflexion sur les normes de balisage des textes de théâtre classique, à expérimenter de nouveaux marquages, par exemple des topoï dramaturgiques, et à tester différents outils d’extraction des données des textes balisés.

Les objectifs du projet sont :

  1. Proposer une édition électronique des œuvres de Boissy, idéalement complètes (traductions en d’autres langues, livraisons du Mercure de France, discours, chansons et poésies fugitives compris), a minima de son théâtre.
  2. Expérimenter de nouveaux outils et méthodes d’exploration d’un corpus de théâtre, conçus avec et pour les « littéraires ». En effet, des méthodes d’interrogation des textes électroniques existent (outils de textométrie, proposés par le site « Théâtre classique », recherches en plein texte proposées par Garnier), mais celles-ci sont soit limitées, soit ne répondent pas nécessairement au type de questions pour lesquelles les littéraires auraient besoin de manipuler de grands volumes de données.
Les textes sont balisé en conformité avec les recommendations de la Text Encoding Initiatives. La réalisation est fait par les étudiants du master 1 Métiers du Livre et Humanités Numériques de Lorient sous la direction d’Ioana Galleron et Geoffrey Williams